Excès de vitesse, non-port du casque, alcoolémie élevée, etc., nombreuses sont les infractions qui peuvent provoquer la perte de points sur le permis de conduire. Malheureusement, la perte totale des points frappe le conducteur d’une invalidation de son permis de conduire. Il devra patienter 6 mois avant d’obtenir un nouveau permis. Pour éviter d’être dans une telle situation, il existe une solution : le stage de récupération de points.

Quel est le principe du stage de récupération de points ?

Le conducteur qui a perdu des points sur son permis et qui souhaite les récupérer doit s’inscrire auprès d’un centre agréé. Une fois que c’est fait, il suivra une formation qui s’étale sur 2 jours.  Le stage permet de récupérer uniquement 4 points par an. Par contre, si le conducteur a déjà perdu tous ses points, il ne pourra pas les récupérer. Vous l’avez compris, cette formation concerne uniquement les permis valides.

Le stage est animé par deux formateurs, un spécialiste de la sécurité routière et un psychologue. Au cours de chaque session de formation, seul un maximum de 20 participants est autorisé. Au terme du stage, il n’y a ni évaluation ni Code à repasser.

L’objectif du stage est d’attirer l’attention des conducteurs sur le respect du Code de la route. La formation vise à sensibiliser, à renforcer les connaissances et à responsabiliser chacun. Par ailleurs, au cours du stage, les participants en apprennent davantage sur les dangers de l’utilisation de stupéfiants ou la consommation d’alcool.

Dans quels cas le stage de récupération de points est-il obligatoire ?

De manière générale, le stage de récupération de points est une démarche volontaire. Cependant, il existe 2 exceptions pour lesquelles il devient obligatoire. En effet, la justice peut ordonner que l’auteur d’une grave infraction suive cette formation. Mais dans ce dernier cas de figure, le contrevenant ne récupère pas ses points.

Le second scénario qui rend le stage de récupération de points obligatoire concerne les détenteurs du permis probatoire qui dispose d’un 6 points au lieu de 12. Si le jeune conducteur commet une infraction qui lui vaut un retrait de 3 points ou plus, il devra suivre un stage de récupération de points dans un délai de 4 mois, à partir de la date de réception de la lettre 48n.

Quelle est la durée du stage de récupération de points ?

Le stage de récupération de points se déroule sur une période de 2 jours. Chaque journée correspond à 7 heures de séance de travail. Il est très important que le participant arrive à l’heure. En cas de retard, sa participation au stage sera annulée et il ne pourra pas récupérer ses points. Car rappelons-le, ce stage a pour vocation de responsabiliser les conducteurs. Et un bon comportement passe par le respect des règles de ponctualité.

Quand suivre un stage de récupération de points ?

Il ne vous reste plus que 8 points sur votre permis de conduire ? Ne perdez pas une seconde et cherchez un stage de récupération de points de permis près de chez vous. En effet, il est conseillé de s’y prendre au plus vite, au risque de perdre des points supplémentaires. Et comme nous l’avons expliqué précédemment, suivre un stage permet uniquement de récupérer 4 points par an.

Combien coûte un stage de récupération de points ?

Le prix d’un stage de récupération de points oscille en moyenne entre 200 et 300 €. Ce tarif prend en charge les deux jours de la formation. Pour espérer payer moins cher votre stage de récupération, comparez les tarifs des différents centres agréés par les préfectures.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.